Un bestiaire

Le travail environnemental réalisé sur le site Kër Lalë a contribué à enrichir la faune locale de milans royaux (Milvus milvus), calaos (Tockus erythrorhynchus), choucadors (Lamprotornis chalybaeus) et amarantes (Lagonosticta senegala).

Le site abrite désormais des gonoleks de Barbarie (Laniarius barbarus), des vanneaux (Vanellus senegallus), des huppes fasciées (Upupa epops), ainsi que des oiseaux plus saisonniers : barbicans (Lybius dubius), rolliers (Coracias caudatus)…

Des singes rouges (Erythrocebus patas) sont venus rejoindre en 2019 la population locale d’écureuils (Heliosciurus gambianus), de rats palmistes (Xerus) et varans (Varanus).